Tuit_tuit_5

Le Tuit-tuit

Ordres : Passériformes
Famille : Campéphagidés

BIOMETRIE

Taille : 20 cm
Poids : 30 - 35 g
Envergure : 30 cm

Statut de conservation UICN

EXEWCR ENVUNTLCNE

Distribution : Endémique de La Réunion


IDENTIFICATION

Le mâle a le ventre crème, la tête et le dos gris, les ailes noires. La femelle a le dos brun avec le ventre blanc strié de brun.

HABITAT

Il est strictement inféodé aux forêts indigènes.

COMPORTEMENT

Il est peu craintif mais très discret ce qui rend son observation difficile.

REPRODUCTION

La période de reproduction se déroule pendant l'été austral et 2 oeufs seront pondus dans un nid en forme de coupe, dont le pourtour est couvert de lichen.

REGIME ALIMENTAIRE

Il se nourrit d'insectes et est particulièrement friand de chenilles et d'araignées.

STATUT

L'espèce, endémique de La Réunion, est rare et localisée sur seulement 12 km2 dans la Réserve Naturelle de La Roche Ecrite. La population est estimée à 50 à 70 reproducteurs. Cette espèce est protégée : la chasse, la capture ou la vente sont totalement interdites et sont considérées comme un délit passible d'une peine de prison et d'une forte amende.



Conservation du Tuit-tuit

Depuis 2003, la Société d'Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR) ,désignée par la Préfecture comme co-gestionnaire de la Réserve Naturelle de la Roche Ecrite aux côtés de l'ONF et de la SREPEN est chargée du suivi scientifique de la population de Tuit tuit (Coracina newtoni) et des actions de conservation sur l'espèce.
Chaque année, l'équipe (soit trois personnes à plein temps) prospecte l'ensemble de l'aire de répartition de cette espèce, en danger critique d'extinction (UICN 2008), afin de connaître précisément les effectifs et l'évolution de la population. Sont collectés, des données sur l'écologie de l'espèce, la cartographie de tous les territoires et les résultats de la reproduction (avec un baguage systématique des poussins à l'envol).
Hors période de reproduction, l'équipe a pour mission de mener l'action principale de conservation sur l'espèce : la lutte contre les prédateurs (rats noirs et surmulots). Cette action menée sur 7 mois par an a permis au cours des 5 dernières années d'obtenir des résultats très encourageants pour l'espèce puisqu' aujourd'hui entre 8 et 10 nids sur 10 produisent des jeunes à l'envol (contre 3 si aucune lutte contre les prédateurs n'est menée).

Dératisation

Grace au travail en commun de l'ONF, du Parc National de La Réunion et de la SEOR, une dératisation à été réalisée sur 723 ha sur la Plaine des Chicots, la Plaine d'Affouches et le massif des Lataniers à l'aide de 1171 postes de raticides de type Mini Philproof.
En 2014, cette mission de dératisation a mobilisée sur le terrain un peu plus de 200 journées homme pour la SEOR, un peu plus de 50 journées homme pour le Parc National de La Réunion et 270 journées homme pour l'ONF.

Bilan de suivi de la population 2014 - 2015

La SEOR est parvenue à établir un bilan de la saison sur 22 couples; dont 16 ont lancé une ponte d'oeuf et 19 poussins ont été observés à l'envol. La SEOR nuance toutefois ces résultats sachant que ce bilan de reproduction s'arrête au 31 décembre 2014 et que la saison de reproduction s'est poursuivie jusqu'en mars 2015. Cette fin de saison étant consacrée à la recherche de nouveaux couples sur l'ensemble du massif, il y a certainement eu des poussins supplémentaires qui se sont envolés en 2015 mais que l'équipe n'a pas pu comptabiliser.
Le succès reproducteur de la saison 2014 est de 92% sachant que 2 échecs d'envol ont été comptabilisés avec des poussins morts récupérés suite à un épisode de pluie.

- Bilan de la reproduction 2014 - 2015

La saison de reproduction 2014 a commencé en octobre avec 33 couples recensés l'année passé. Pour atteindre l'objectif Life des 45 couples, la SEOR a donc mis en priorité depuis le 1er janvier 2015 la prospection de l'ensemble du massif de la Roche Ecrite pour établir une carte "d'effort de prospection" sur une saison de reproduction et prioriser les zones encore inexplorées à la recherche de nouveaux couples.
Au final ce n'est pas moins de 8 nouvelles femelles (dont 7 en couples) qui ont été recensées entre le 1er janvier et le 24 mars 2015, permettant ainsi de comptabiliser un total de 40 couples sur la saison 2014/2015. Sans cette phase de prospection, 24% des effectifs de femelles Tuit-tuit en 2015 n'auraient pas pu être recensés.

- Amélioration des connaissances

La SEOR estime que moins de 70% de la population essentiellement reproductrice se reproduit chaque année; limitant ainsi fortement la production de jeunes à l'envol.
Au cours de la saison 2014/2015, des analyses supplémentaires ont été lancées et notamment sur l'impact de la météo et l'expérience des individus. Les résultats obtenus ont permis d'améliorer grandement les connaissances sur le Tuit-tuit.

Et après ?

En septembre 2015, le projet LIFE+ CAPDOM se termine avec l'ensemble des actions menées sur le Tuit-tuit. L'enjeu sera de mettre en oeuvre les actions listées dans le Plan National de l'Espèce dès le mois d'octobre 2015 avec notamment la piste d'un programme européen de type FEDER sur la période 2016-2017.
Rejoignez-nous sur l'air d'arrivée du raid Tuit-tuit et vous en saurez plus sur les actions en cours...à bientôt !